Bilan de l’échange virtuel individuel avec la Sportschule Potsdam

M. Curin, professeur d’allemand du lycée Saint-Antoine,  a écrit en juillet 2016 à quelques établissements allemands pour leur proposer la mise en place d’un échange virtuel individuel au niveau du cycle terminal sans contrainte particulière. L’objectif était de mettre  en relation des lycéens de manière informelle pour qu’ils échangent dans les deux langues tant sur le plan scolaire que personnel si affinité. 

Le seul cadre plus contraignant était de rendre au moment de la Semaine des langues en mai 2017 un travail réalisé en commun et dans les deux langues qui serait intégré à la moyenne semestrielle des élèves. La manière d’y parvenir et le rythme de travail incombaient au binôme sur une plage allant d’octobre 2016 à avril 2017. Nous partions sur une base numérique, mais rien n’empêchait les élèves de se rencontrer chez eux ou en tiers lieu. 

C’est Anja Legrand, la coordinatrice pour le français langue étrangère dans le lycée sport-études à Potsdam et depuis 2007 Ecole d’élite du football féminin, qui a répondu favorablement à son projet. De chaque côté, les coordinateurs ont lancé un appel aux lycéens pour savoir qui étaient intéressés; Potsdam proposa treize élèves répartis sur plusieurs classes qui n’ont pas Mme Legrand en classe. Ceci lui compliqua un peu la tâche, mais le projet misait beaucoup sur l’autonomie des élèves une fois le binôme formé. À Saint-Antoine, il y avait plus de candidats intéressés; ce sont donc les plus rapides à réagir au mail de M. Curin qui ont été retenus de la première à la terminale.  

Mme Legrand rapporte dans son bilan le 5 mai 2017 l’aspect suivant: « Mir haben Schüler berichtet, dass sie neben ihrer eigentlichen Arbeit es viel spannender fanden, sich privat über Interessen und Hobbys oder die aktuelle Weltpolitik auszutauschen. Auch die Wahlen bei Euch waren Thema auf Facebook und WhatsApp-Austausch. Was wollen wir mehr!!!! » 

M. Curin avait proposé en ligne 12 ateliers différents pour le travail numérique à faire par le binôme. Tous les ateliers impliquaient l’utilisation d’un  gratuiciel ou d’un support numérique. Les élèves étaient encouragés à communiquer par les réseaux sociaux, les applications de smartphone et les plateformes d’échange pour réaliser leur tâche collective ou échanger entre eux sur le plan privé. 

Vu le principe retenu, les deux coordinateurs s’attendaient à des binômes qui ne tiendraient pas sur la durée et laisseraient l’échange s’endormir dans la plus grande discrétion. Le rythme scolaire intense d’un lycéen suffit déjà à occuper les élèves pour ne pas être toujours très motivé par une tâche supplémentaire sans contrôle excessif des enseignants. De chaque côté, on disait au coordinateur que c’est le correspondant qui ne répondait pas malgré les multiples tentatives. Il relançait la machine avec son collègue sur place en passant par tous les médias mais il était inutile et illusoire de forcer deux jeunes à s’écrire et à échanger sans contrainte si l’un des deux n’en a plus envie.

Malgré le volontariat que supposait l’échange, certains élèves ont dû se rendre compte très vite que cela perturberait plus leur train-train quotidien que prévu. Les lycéens phalsbourgeois semblent dire que c’est surtout ceux de Potsdam qui manquaient de répondant et de volonté. Il est vrai qu’à la différence d’un lycéen généraliste comme les nôtres, les élèves de cette école-internat (Un bâtiment de 14 étages et un de 5 étages, 30 éducateurs) n’ont pas fini leur journée après les cours puisqu’ils partent aux entraînements dans leur discipline respective jusqu’au repas du soir. Parfois, ils poursuivent après. Le week-end, ce n’est toujours pas fini puisqu’ils ont les compétitions nationales ou internationales. Du coup, on leur donne deux années supplémentaires pour passer le baccalauréat si nécessaire (14 au lieu de 12 années). On imagine que l’échange avec un cyber-correspondant français leur a paru surérogatoire. Il n’empêche, certains Potsdamois se sont pris au jeu et ont fait aboutir le projet avec leur partenaire phalsbourgeois. Six binômes ont rendu leur travail final, quelques élèves y étaient presque parvenus mais leur correspondant de Potsdam a soudainement arrêté de communiquer quand l’échéance du travail se rapprochait. Cela a provoqué une petite frustration compréhensible chez nos élèves. 

Mme Legrand pense que nous aurions eu davantage de binômes parvenant à l’objectif final si elle les avait eus en classe. C’était une première expérience avec son lot d’enseignements utiles. Il me semble néanmoins qu’un échange virtuel individuel ne se commande pas. Les multiples échanges d’élèves sur place que nous avons faits par le passé prouvent que cela n’a rien à voir avec le numérique et la distance. Certains élèves ne sont pas non plus toujours satisfaits de leur correspondant, mais la différence non négligeable dans un voyage d’échange scolaire, c’est qu’il faut le supporter une semaine chez lui et une semaine chez soi. Les professeurs sont à l’interface de diverses personnalités, de multiples caractères et de configurations particulières qui rendent la recherche du correspondant idéal presque impossible. Donc, de mon point de vue, l’échange est une réussite et je me réjouis que quelques-uns de nos lycéens aient pu échanger pendant une année scolaire avec un lycéen allemand. L’un des objectifs était justement de favoriser l’usage de la langue étrangère en dehors du cours. 

Merci à tous les élèves de Saint-Antoine qui se sont portés volontaires même si leur binôme n’a pas fonctionné.

Les travaux reçus ont été ceux des binômes suivants. Nous les félicitions pour leur engagement et espérons qu’ils y ont trouvé un enrichissement personnel.

Pour voir la vidéo promotionnel de la Sportchule Potsdam

 

L'actualité

Projet d’écriture : élèves récompensés

Projet d'écriture : élèves récompensés Après le temps de l’effort vient celui des récompenses : dans le cadre du concours Mosel’lire, des élèves de Saint Antoine se sont distingués : le 13 juin, Valentin WIND (5e 3) et Théophane Eon (3e 2) ont reçu un prix...
Lire la suite ...

Rencontre avec un auteur

Rencontre avec un auteur Des élèves de 6e se sont portés volontaires pour lire un roman : Je mangerai des pâtes et des saucisses. Leur lecture a abouti à une rencontre avec l'auteur de ce livre destiné à la jeunesse. Carla PREVOST, Luca DAVIDSON, Lucas COLNET, Hugo...
Lire la suite ...

Voyage au Moyen Âge

Voyage au Moyen Âge Toutes les classes de 5e ont pu assister à un spectacle moyenâgeux les 11 et 12 mai derniers. Vous trouverez ci-dessous des photos, l'article paru au Républicain lorrain ainsi qu'une vidéo relatant le ressenti des élèves après ces journées. Article...
Lire la suite ...

Formation premiers secours CM2

Formation premiers secours CM2 Les CM2 ont appris les gestes de premiers secours, avec Mme Richard, professeur de SVT au collège. Un peu de théorie et des mises en situation (avec maquillage bien évidemment) étaient du programme ! L'actualité Liens...
Lire la suite ...

Résultats Baccalauréat 2017

Résultats Baccalauréat 2017 Le lycée St-Antoine ne déroge pas à sa réputation d'excellence. Sur 91 élèves de terminale, les 3/4 ont une mention dont 14 Très bien parmi lesquels 9 ont une moyenne générale supérieure à 17. Au total, près de 99% des élèves décrochent...
Lire la suite ...

Liens utiles

Pin It on Pinterest

Share This