L’Établissement

Un peu d'histoire ...

1933 : Construction du Collège Saint-Antoine.

Ouvert aux jeunes se destinant à la vie franciscaine et missionnaire, le collège reçoit une centaine d’élèves en internat. Ils sont encadrés par les pères franciscains et secondés, dès 1934-1935, par deux puis cinq laïcs en 1936.
Dès le départ rien n’est négligé pour donner une formation large et solide aux élèves. En dehors de l’enseignement, les élèves sont initiés au chant choral, à la musique instrumentale, à la connaissance de l’environnement par des petites et grandes sorties, à une ouverture sur le monde par des conférences sur le cinéma, la radio… L’information sur la période politique et économique est faite régulièrement.
Cette expérience de six années s’achève par la déclaration de guerre : réquisitionné par l’armée française, le collège devient hôpital militaire. Il est ensuite occupé successivement par les Allemands et enfin par les forces franco-américaines à partir du 24 novembre 1944.
Évacué le 13 mars 1945 par les Américains, l’établissement rouvre ses portes le 18 septembre 1945 et accueille une centaine d’élèves pour lesquels la scolarisation se révèle laborieuse. Dans les années suivantes, le recrutement s’élargit. C’est pourquoi dès 1947, la construction de l’aile nord est commencée.  La « Roulette », ancien relais de diligence en bordure de la RN4, est intégrée dans la propriété. Un terrain de sport est aménagé.

1
Comme avant la guerre, l’encadrement éducatif de l’internat est assuré par des religieux tandis que le corps enseignant est composé de religieux et de laïcs pour les classes de 6ème jusqu’à la 1ère. Les élèves de terminale tout en étant internes, fréquentent pendant quelques années le Lycée Erckmann-Chatrian jusqu’au moment où cette classe est ouverte au sein de l’établissement.
La présence exclusive d’internes entraîne une multiplicité d’activités et de manifestations (collaboration étroite avec le Lycée Erckmann-Chatrian).

6
Avec la promulgation de la Loi Debré, établissant de nouvelles relations entre l’État et l’enseignement catholique, le collège entre dans une nouvelle phase de son existence. Dès septembre 1961, un contrat d’association est signé avec l’État. L’internat reste totalement à la charge de l’établissement et les professeurs sont rétribués par l’État.
On assiste à une croissance rapide du nombre d’élèves (134 en 1961, 360 en 1978-1979). Toujours internes, ils sont recrutés en Alsace, en Lorraine, en Allemagne et en région parisienne.
Cette croissance s’explique par la prospérité économique et s’accompagne nécessairement d’un recrutement de professeurs et d’éducateurs : en 1961, 16 professeurs, en majorité des religieux, assurent l’enseignement et l’internat. En 1969, on compte 25 enseignants et en 1982, 31 enseignants dont 2 religieux exerçant à plein temps. Deux laïcs assument la responsabilité des deux divisions de l’internat tandis qu’un religieux s’occupe de l’encadrement des classes de 7ème, 6ème et 5ème.
L’évolution des effectifs, la croissance du corps enseignant, l’ouverture des séries nouvelles (D en 1968, C en 1980), la nouvelle orientation des contenus, des méthodes et des moyens pédagogiques ont une incidence importante sur l’aménagement intérieur de l’établissement : création de salles spécialisées avec un équipement approprié pour la plupart des disciplines, réorganisation des services administratifs, travaux d’extension en 1976 par l’ouverture de l’aile sur la façade Nord ( dortoir, salles de maths, CDI, études pour les internes…), et la création d’un gymnase. Tandis que l’établissement se transforme en permanence, les professeurs s’efforcent de se familiariser avec les nouvelles méthodes d’enseignement. Les années 1970 à 1976 sont particulièrement fastes pour l’établissement. Un certain nombre de facteurs facilitent la création d’activités.

À partir de septembre 1976, des sorties hebdomadaires sont instaurées. Elles favorisent les relations enfants – familles.

De 1983-1984, en raison d’une régression progressive de l’internat, l’établissement ouvre ses portes à l’externat et à la demi-pension, et introduit également la mixité. Il répond à des besoins maintes fois exprimés depuis 1972.

En 1988, les franciscains confient la responsabilité de l’établissement à un laïc : M. GUILLEMBET, professeur d’Histoire-Géographie durant 14 ans à l’Ensemble Scolaire Jean XXIII de Montigny-Les-Metz.
À partir de 1989, il devient directeur du Collège et du Lycée et succède au Père Anselme.
L’établissement se transforme petit à petit : les dortoirs sont réaménagés et un nouveau bâtiment abritant l’espace de restauration est édifié en 1991.
Le décès du Père Anselme en 1993 tourne une page importante de la vie de Saint-Antoine, dont le développement se poursuit. Le nombre d’élèves ne cesse d’augmenter passant de 465 en 1989 à 710 à la rentrée 2004.
De nouvelles structures de fonctionnement sont mises en place en 1994 avec la nomination d’un Directeur-Adjoint M. BOURST et d’un surveillant général M. LEBORGNE.
La communauté franciscaine présente dans l’établissement depuis l’origine quitte définitivement les locaux en 1995, mais la présence franciscaine est encore assurée par des aumôniers tels le Père Dominique puis Frère Tiem en 2002.
Les locaux jusque là réservés aux religieux sont transformés en salles de travail pour les professeurs et en salles de classes.
L’internat est complètement restructuré avec la création d’un internat pour filles qui peut accueillir 45 élèves alors que la capacité de l’internat garçons est réduite à 70.
À partir de 1999, de gros travaux de sécurité sont entrepris dans l’établissement : trois salles informatiques sont mises à la disposition des élèves et des professeurs.

En 2002, une restructuration du sous-sol permet la création d’espaces de loisirs réservés aux élèves internes et surtout l’aménagement d’une vaste cafétéria à l’intention des lycéens.
L’année 2002 voit l’aboutissement d’un projet : la construction d’un gymnase avec la ville de Phalsbourg, sur un terrain situé en face de l’école.

2009 : M. VACELET devient Chef d’Établissement.

2011 : M. BOURST devient le nouveau Chef d’Établissement.

2015 : À la rentrée de l’année scolaire 2015/2016, M. KLEIN succède à M. Bourst au poste de Chef d’Établissement.

La communauté éducative

La communauté éducative comprend la direction et le personnel d’encadrement, l’aumônier, les enseignants, les parents, les membres de l’administration et du personnel de service, regroupés autour des élèves.


A. Le chef d’Établissement M. Christophe KLEIN

Il est pleinement responsable du fonctionnement de l’établissement.

Il en a la charge éducative, pédagogique, administrative et matérielle.

Il est assisté d’un adjoint en pastorale, Frère Jean-Louis DELEPIERRE et d’une adjointe au Chef d’Établissement, Mme Micheline VAYSSIERES.


B. Les éducateurs, responsables de division

•  Division des petits : M. Jean-Charles SCHWALLER (CM2, 6°, 5°)

•  Division des moyens : M. Adelphe DUBOURG (4°, 3°)

•  Division des grands : M. Patrick SALLABERRY (2°, 1°, Terminale)

•  Responsable de l’Internat filles : Mme Françoise DURENNE

•  Responsable de l’Internat garçons : M. Mickaël GENNESSEAUX

Ils assurent le fonctionnement de leurs divisions en référence au projet éducatif et au règlement intérieur de l’Établissement et en harmonie avec le responsable de la surveillance et de l’éducation au Collège-Lycée, M. Philippe LEBORGNE, Conseiller Principal d’Education.


C. L’équipe pastorale

À tous les niveaux de classe, des professeurs sont chargés de la culture religieuse et de l’Enseignement religieux, veillent à l’accueil de tous les élèves dans leur diversité.

Il convient de distinguer les cours de culture religieuse, obligatoires pour tous les élèves quelle que soit leur confession, des cours d’enseignement religieux, réservés aux élèves de confession chrétienne catholique ou aux élèves volontaires.

Ils assurent la préparation aux sacrements et aux célébrations, et les activités touchant à la Pastorale pour les élèves qui le désirent.

L’équipe d’animation pastorale, présidée par le Chef d’Etablissement est composée d’un A.P.S. (Adjoint Pastorale Scolaire) Frère Jean-Louis DELEPIERRE, dominicain, du Curé de la paroisse, des  représentants de professeurs, de parents, d’élèves, des professeurs de culture religieuse et d’enseignement religieux.

Elle est chargée de faire vivre le projet pastoral de l’Établissement et de proposer les services d’une aumônerie. Elle assure les célébrations et la préparation aux sacrements.

 

D. Les professeurs

• La mission essentielle des professeurs est d’assurer la formation intellectuelle des élèves, mais aussi de contribuer à leur formation humaine.

• Ils participent aux réunions programmées dans l’établissement pour faire le bilan de la scolarité de leurs élèves lors de rencontres annuelles avec les parents (avant les vacances de Noël et avant les vacances de Printemps) et communiquent les résultats aux parents lors d’entretiens plus ponctuels. Ils sont associés très étroitement à l’orientation des élèves.


E. Les parents

Ils ont un rôle irremplaçable d’éducateurs. Ayant choisi pour leur enfant un établissement catholique, ils adhèrent au projet éducatif et collaborent avec les différents responsables de l’établissement en veillant à ce que l’éducation reçue dans le cadre de l’école et à l’intérieur de la famille soient en parfaite harmonie.


F. Les élèves

• Ils acceptent au même titre que leurs parents tout ce qui fait la vie de l’établissement et notamment le règlement intérieur et le projet éducatif, auxquels il leur est demandé d’adhérer dans un esprit de confiance et de collaboration.

• Ils adoptent en toutes circonstances une attitude respectueuse envers tous les personnels de l’établissement.

• Ils respectent les bâtiments, les locaux, le matériel pédagogique.

• Ils manifestent leur volonté de prendre en charge leur formation personnelle par un travail sérieux, loyal, respectueux de celui des autres, professeurs et camarades.

Projet d'établissement

L’École-Collège-Lycée Saint-Antoine est un Établissement privé d’enseignement catholique : dans le cadre de son contrat d’association avec l’État et de sa vocation éducative, il est ouvert à toutes les familles qui adhèrent à son projet.

Ainsi notre communauté éducative s’enracine-t-elle dans trois valeurs fortes : accueillir, accompagner, ouvrir.

Accueillir : chacun bénéficie d’un accueil personnalisé ; avec ses forces, ses faiblesses, ses talents, ses interrogations, chacun trouve à Saint-Antoine une place pour réussir son projet.

Accompagner : une communauté éducative expérimentée accompagne chacun pour le former, le guider, le faire grandir et s’épanouir : elle lui permet de franchir les obstacles scolaires et humains qui pourraient entraver son projet.

Ouvrir : il s’agit de donner à chacun les clés et les codes d’un monde complexe et en pleine évolution. Riche de valeurs citoyennes, humaines, évangéliques, il pourra l’affronter avec une plus grande sérénité et une confiance accrue en son projet.

La communauté éducative, forte de ces valeurs et désireuse de les mettre en œuvre au quotidien, s’engage à les développer en s’appuyant sur les trois axes de son projet 2011-2015 :

– Guider les élèves dans leur projet.
– Permettre à chacun de trouver dans l’Établissement des ressources pour se construire.
– Rester toujours une équipe en projet pour accompagner des élèves en projet.

Projet Pastoral

Nos racines-structures

L’école-collège-lycée Saint Antoine de Phalsbourg est un Établissement d’enseignement catholique fondé en 1933, sous tutelle du Diocèse de Metz depuis octobre 2006 avec la particularité de son histoire franciscaine. Notre Établissement rassemble les jeunes, les parents, les personnels enseignants, administratifs et techniques, l’adjoint en pastorale scolaire sous la responsabilité du chef d’Établissement.

 

 

Nos valeurs piliers

Ainsi, les valeurs piliers de notre projet pastoral témoignent des orientations des Évêques de France pour la transmission de la Foi. Elles sont liées aux choix du projet pastoral diocésain, à notre filiation dans l’esprit de Saint François d’Assise et à tous ceux qui vivent avec nous dans la Bonne Nouvelle de Jésus-Christ mort et ressuscité.

À ce titre sont retenues les valeurs chrétiennes de RESPECT, de PARDON, d’HUMILITÉ, de SPIRITUALITÉ qui sont des LIENS indispensables pour faire grandir chacun de nous. Elles sont vécues et assurées dans l’Établissement grâce à sa mission évangélique, son ouverture et son engagement auprès des plus fragiles (AIDER).

Le conseil pastoral-ouvert à tous- est le garant du présent projet et le fait vivre.

 

 

Nos lieux

Notre chapelle, notre oratoire… lieux clairement identifiés et vivants, grâce à la communauté dans son ensemble, accueillent les personnes individuellement ou en groupes, pour des temps de parole, d’échange, de recueillement, de prière, de célébration. Dans ces lieux, nous vivons les moments d’épreuves et les temps de fête (liturgique, pastorale).

L’Établissement fait référence aux textes bibliques ; dans cet esprit, il accueille les propositions, les demandes de chacun. Nous réinventons chaque année les façons de vivre et d’exprimer notre Foi dans une vraie tolérance et un esprit d’ouverture.

L’Établissement est situé dans la Paroisse de Phalsbourg avec laquelle il entretient des liens privilégiés.

 

Prêtre-Prophète-Roi

Le conseil pastoral a le souci de tenir compte de la richesse des sensibilités individuelles, d’accompagner chacun dans sa recherche spirituelle, de proposer un chemin vers la compréhension de l’identité catholique.

L’Établissement a pour mission de mettre en œuvre au quotidien les valeurs chrétiennes ; il initie des occasions de rencontres, de témoignages autour de l’annonce de l’Évangile et de la proposition de Foi.

La communauté poursuit enfin l’engagement de solidarité et de soutien en répondant à des appels de détresse proches et lointains. Les actions sont multiples et variées (morales, matérielles, financières). Elles incarnent les valeurs de vie choisies et portées par notre Établissement.

L'actualité

Sortie danse à Lunéville

Les élèves du collège St Antoine ont eu l’occasion d’assister à un beau spectacle de danse au théâtre de la méridienne de Lunéville.
Intitulé « Les ombres blanches », ce spectacle proposé par le district UNSS a eu lieu le mercredi 15 mars dernier.

Lire la suite ...

Championnats départementaux UNSS

Mercredi 22 mars ont eu lieu les championnats départementaux UNSS de Course d’Orientation et de tennis de table.

Lire la suite ...

Conférence du dessinateur de BD BRUNOR

Le scénariste et dessinateur de bande dessinée Brunor donnera une conférence dans l’établissement, le mercredi 5 avril à 20h.

Lire la suite ...

Un élevage au laboratoire

Elevage de ténébrions, stade ver de farine, laboratoire de S.V.T

Lire la suite ...

Protégeons l’eau douce

Dans le cadre des cours de Sciences de la Vie et de la Terre, lors de la partie « L’exploitation des ressources naturelles », les élèves des classes de Quatrième ont réalisé des affiches pour informer leurs camarades sur l’importance de protéger l’eau douce ainsi que sur les moyens de l’économiser.

Lire la suite ...
Liens utiles