L’Établissement
Un peu d'histoire ...

HISTOIRE DU COLLEGE SAINT-ANTOINE

1933-2020

 

Jadis, fort nombreux, les franciscains disparaissent de notre région en 1791, avec les bouleversements de la Révolution Française. Ce n’est qu’en 1888 que les Frères reprennent pied dans le « Reichsland Elsass-Lothringen ».

Dès 1890, le P. Grégoire STEMMELEN ouvre un internat à Metz dans l’enceinte du couvent, 17, rue Marchant. Ce n’est qu’en 1930 que l’internat devient un collège d’enseignement secondaire sous la direction du P. Augustin SEPINSKI.

Très vite la croissance du nombre des élèves, l’étroitesse et la vieillesse des lieux, poussent les responsables à décider la construction d’un nouveau collège à Phalsbourg, situé dans un espace ouvert, à mi-chemin entre l’Alsace et la Lorraine et proche de Bonne-Fontaine confiée aux Frères dès 1908.

A – 1933-1939 : Le Collège Séraphique

Dès le 1er août 1933, la première communauté franciscaine est sur place. Elle accueille les premiers élèves le 3 octobre 1933 – Pour accéder, ils prennent le « petit train » Lutzelbourg-Phalsbourg. Traversant Phalsbourg à pied, ils rejoignent le Collège avec armes et bagages. C’est le début d’une aventure de plus de 70 ans, interrompue par les années de guerre 39-45.

C’est un « Collège séraphique », car les Franciscains y accueillent des jeunes qui « présentent les indices d’une vraie vocation sacerdotale et franciscaine ». Les élèves vivent en internat. Le Collège est leur milieu de vie. Ils ne quittent le Collège que pour les vacances de Noël, de Pâques et d’été. Leur nombre varie peu : entre 80 et 100.

Toute la vie d’internat, ainsi que la formation scolaire, culturelle, religieuse, sont assurées par un cadre presque exclusivement franciscain. Cependant, dès 1934, on fait appel à quelques professeurs laïcs.

Les élèves prennent contact avec la forêt par des promenades bihebdomadaires. Ils sont initiés au chant choral, à la musique instrumentale, au théâtre, etc… mais aussi à l’entretien de la maison, à l’épluchage des pommes de terre ( !). Sans oublier les conférences, les séances de cinéma, la radio…

Cette vie s’achève par la déclaration de guerre du 3 septembre 1939.

B – 1939-1945 

Le Collège occupé par les armées

  • Hôpital militaire français (1939-1940)
  • Caserne de la Wehrmacht, puis hôpital militaire allemand (juin 1940 à novembre 1944)
  • Hôpital militaire USA (évacué le 13 mai 1945)

De suite le P. Bernard RICHARD (qui était curé de Danne-et-Quatre-Vents) avec le P. Antoine FIRDION et le Fr. Marie-Joseph MULLER font leur entrée dans le Collège.

Pendant ce temps les élèves étaient éparpillés dans un  monde en guerre. Certains ont visité la Russie ( !) et y sont morts…

C – 1945-1961 : L’après-Guerre :

Quel Collège ? Quel Avenir ?

Le Collège ouvre ses portes le 18 septembre 1945. Mais son orientation d’avant 1940 va profondément évoluer. Il vit dans un monde qui a changé.

Dès l’été, les Frères Franciscains reprennent les activités d’avant-guerre : la cuisine, l’entretien, l’imprimerie, mais surtout la gestion de l’établissement scolaire. L’enseignement, l’internat, l’administration occupent plus de 10 religieux. Dès le début, un laïc, M. Raymond TRIERWEILER, s’intègre au corps professoral.

Entre 1945 et 1950, le nombre des élèves s’accroît lentement (de 100 à 160). On investit dans l’extension du Collège : intégration de la Roulette en 1946, construction de la deuxième aile du Collège en 1947, création d’un terrain de sport.

Malheureusement, après 1950, le nombre d’élèves se stabilise et parfois chute.

En 1956, le 2è cycle ne comptait que 16 élèves. Aussi, à plusieurs reprises il était question de fermer le Collège : car les frais généraux devenaient trop lourds. En plus, certains responsables ne comprenaient pas l’évolution en « Collège libre Catholique ». Le nombre d’enseignants laïcs était très variable : 8 en 1950 – seulement 3 en 1957 (M.M. Raymond TRIERWEILER, Antoine SCHRUB, François WIESMEYER).

Les directeurs successifs sont P. Bernard RICHARD (1945-1949), le P. Rémi OLIGER (1949-1954), le P. Théophane CHARY (1954-1961).

L’établissement assurait tous les cours du secondaire.

La vie religieuse était assumée par les Frères (je note : messe quotidienne, retraite annuelle par classe, mouvements comme la JEC et les Scouts).

Animation variée durant l’année : sport, chorale, Ciné-club, orchestre, théâtre, voyages culturels, colonie de vacances, etc..)

L’année scolaire était clôturée par la distribution des prix : manifestation très solennelle.

Bref, la vie au Collège était épanouissante

  • Mais l’avenir du Collège semblait bien incertain, lorsque le contrat d’Association de 1961 et l’arrivée d’un nouveau directeur ouvrent une nouvelle espérance de développement.

D – 1961-1989 : le Collège-Lycée privé St-Antoine : dans le cadre du contrat d’association avec l’Etat.

Le Père Anselme HERRBACH, directeur de 1961 à 1989, est ouvert aux orientations nouvelles de la société. Il donne un nouvel élan à l’établissement. De suite il signe le « contrat d’association » en 1961.

Désormais les professeurs contractuels sont payés par l’Etat. En plus, un forfait annuel par élève est alloué pour couvrir des frais de fonctionnement de l’externat.

Le nombre d’élèves va s’accroître régulièrement (134 en 1961 – 360 en 1979 – 450 en 1989). Dès 1959 un « examen de passage » veut stabiliser le nombre. En 1972,  les internes partent à la maison en fin de semaine. C’est en 1983 que l’établissement s’ouvre à l’externat et à la mixité.

Les enseignants sont de plus en plus nombreux (16 en 1961 – 31 en 1982 – 36 en 1989). Un effort est fait pour la formation continue : stages nombreux, « Université pédagogique d’été », « semaine pédagogique » au collège en août 1973. Le nombre de professeurs diplômés va croissant.

Les résultats scolaires sont de plus en plus satisfaisants : les réussites au Brevet : 95 à 100 % ; les résultats aux BAC : 90 à 100 %.

Au contraire, pendant cette période les Frères Franciscains se raréfient de plus en plus. En 1961, il y avait encore 10 professeurs religieux. En 1989, le P. Hugues STEINMETZ est le seul à tenir le cap, mais il prendra la retraite en 1992.

L’internat est tenu par des laïcs dès 1980.

En 1976, la société de restauration SODEXHO gère la cuisine et remplace les cuisiniers religieux, dont le Fr. Antoine (cuisinier au collège depuis 1935 !).

L’enseignement religieux est de plus en plus assumé par une « équipe pastorale » dont la responsabilité est confiée à un Fr. Franciscain.

Les investissements dans le matériel sont très importants. Par exemple :

  • Ouverture de nouvelles classes : Term. D en 1968, Term. C en 1980
  • Nouveau gymnase dans l’ancienne imprimerie en 1965.
  • Aménagement de la 2ème aile, qui était pratiquement en friche depuis des années.
  • Construction de l’aile Nord en 1976.
  • Ce qui permet la multiplication des salles spécialisées avec les équipements appropriés : CDI, Math, Sciences, Hist/Géo..

Je note que dans les années 80, il y a une mutation du personnel. Ceux qui ont pris du service dans les années 50 (TRIERWEILER, SCHRUB, JUNG, Fr. LEON, Fr. HUGUES…) prennent la retraite. En 1988, le P. Anselme HERRBACH prend contact avec M. Jean-André GUILLEMBET qui prendra sa succession.

Une nouvelle jeunesse se met au travail.

E – 1989-2005 : le Collège-Lycée St-Antoine dirigé par les laïcs

Une nouvelle vie dans l’histoire du Collège commence après le départ du P. Anselme HERRBACH en 1989 après 35 ans de service. Il avait contacté M. Jean-André GUILLEMBET, professeur d’Hist/Géo de Jean XXIII à Metz. En 1988, il lui confie la responsabilité du 1er cylce.

En 1989, Jean-André GUILLEMBET est nommé directeur du Collège-Lycée St-Antoine. M. Jean BOURST devient adjoint au Directeur en 1997.

Désormais, le « Collège-Lycée St-Antoine » est géré par le personnel laïc à tous les niveaux : enseignement, direction, gestion, entretien, cuisine… etc.

N.B. 1) La Tutelle de l’établissement est, pour le moment, toujours assurée par les Franciscains.

2) L’établissement n’a jamais été la « propriété » des Franciscains, mais de l’Association St-Antoine (ASA) dont au moins la moitié des membres sont des laïcs et dont M. TRIERWEILER était le président depuis 1971 jusqu’en 2005. Il est encore aujourd’hui la mémoire vivante du Collège et qui vit sur place.

L’évolution, dont certains aspects étaient déjà en cours pendant les années précédentes, continue. Je ne peux donner que ceux qui m’ont le plus frappé.

  • Augmentation accélérée du nombre des élèves : 448 en 1988 – 705 en 2003. Depuis cette date il se stabilise par manque de places.
  • L’internat semblait devoir être fermé : les 110 internes de 1988 n’étaient plus que 70 en 1998. On pensait récupérer des salles de classes. Mais depuis 2003, leur nombre est en croissance continue. Cela demande un effort de rénovation des dortoirs.

Croissance du nombre de professeurs : 36 en 1989 – 50 en 2004. P. TIEM est responsable de l’équipe pastorale.

Les investissements sont très importants : création du Self en 1991, construction du Gymnase en association avec la ville en 2002, une cafétéria en 2002.

Développement de l’informatique, de l’internat : création d’une salle multimédia.

A l’échelle scolaire on peut remarquer la création d’une Option Théâtre, d’une Section Européenne. Ce qui est également frappant durant l’année scolaire ce sont les nombreux voyages à l’étranger (Allemagne, Angleterre, USA…) ainsi que les jumelages (par exemple avec LOME-TOGO en 1996, avec VOSSENACK ALLEMAGNE en 1998). Bref, c’est un monde qui s’ouvre de plus en plus. Les résultats scolaires sont satisfaisants : Brevet et BAC : entre 90 et 100 %.

Ce qui frappe un ancien, c’est que pendant les fins de semaine et les vacances, l’établissement est vide, fermé. Il y a pourtant un concierge.

En 2005, le Collège a fêté ses 73 ans,.

C’est un bel âge et je lui souhaite le plus bel Avenir, avec le moins de rides possibles.

Qu’il garde son ouverture sur le futur, qu’il soit capable de donner à tous les membres la joie de vivre en améliorant la qualité des relations humaines à tous les niveaux : le personnel, les élèves, les parents.

Comme Collège-Lycée chrétien, qu’il permette à tous d’aimer et de servir Dieu et sa création – qu’il puisse chanter avec François d’Assise : « louez et bénissez mon Seigneur, rendez-lui grâce et servez-le en toute humilité ».

(Cantique des Créatures).

14 Décembre 2005

                                                                      Frère LEON

 

 

 

F – 2006-2020 : Une nouvelle ère mais l’esprit franciscain subsiste

  • L’établissement passe sous tutelle diocésaine en 2006
  • Le nombre d’élèves va s’accroître régulièrement (134 en 1961 – 360 en 1979 – 450 en 1989 – 721 en sept 2019 (avec 3 classes à l’école primaire, 1 CM1 et 2 CM2, 16 classes de collège et 9 classes de lycée). L’internat de 122 places est régulièrement complet.

 

  • Les enseignants sont de plus en plus nombreux (16 en 1961 – 31 en 1982 – 36 en 1989 – ils sont 51 en 2019).

 

  • Les chefs d’établissement se sont succédés :

 

  • M GUILLEMBET Jean-André prend sa retraite en 2006 mais continue de s’investir et occupe le poste de président de l’ASA (association propriétaire de Saint-Antoine)
  • M VACELET Christian lui succède jusqu’en 2011 (il devient directeur diocésain des Vosges)
  • M BOURST Jean alors adjoint devient à son tour directeur jusqu’à sa retraite en 2015
  • M KLEIN Christophe occupe le poste de directeur depuis septembre 2015, Mme VAYSSIERES Micheline professeur d’anglais devient adjointe au directeur et fait valoir ses droits à la retraite en sept 19 après 34 années au collège.

 

  • Le préau des petits est refait et mis à l’abri du vent en 2014
  • Le numérique fait son entrée en force dans l’établissement, les premiers écrans numériques interactifs prennent place en lieu des tableaux noirs en 2015.
  • Un nouveau parking « dépose minute » est construit à l’arrière de l’établissement pour la rentrée 2015.
  • Les travaux s’enchainent et l’ensemble se modernise (tous les sanitaires sont entièrement refait entre 2014 et 2019)
  • Un espace « Arts » est organisé en lieu et place des anciens réfectoires au sous-sol en 2018
  • Le toit de l’ancienne imprimerie (ancien gymnase) est refait l’été 2019
  • A compter de la rentrée 2019, l’établissement fait appel à une nouvelle société de restauration qui axe ses objectifs sur le « zéro gâchis » ainsi que des produits frais et des viandes de races françaises. Dans le même temps un grand projet de restructuration de la cuisine du self et du lieu des prises de repas s’effectue avec de nouveaux locaux pour la rentrée 2020

 

 

La communauté éducative

La communauté éducative comprend la direction et le personnel d’encadrement, l’aumônier, les enseignants, les parents, les membres de l’administration et du personnel de service, regroupés autour des élèves.


A. Le chef d’Établissement M. Christophe KLEIN

Il est pleinement responsable du fonctionnement de l’établissement.

Il en a la charge éducative, pédagogique, administrative et matérielle.

Il est assisté d’un adjoint au Chef d’Établissement, M. Jean-Christophe SEVERIN.


B. Les éducateurs, responsables de division

•  Division des petits : Mme Sophie GADROY (CM1, CM2, 6°, 5°)

•  Division des moyens : M. Adelphe DUBOURG (4°, 3°)

•  Division des grands : Mme Katia BLAU (2°, 1°, Terminale)

•  Responsable de l’Internat filles : Mme Catherine BESSOT

•  Responsable de l’Internat garçons : M. Jean-François VERGON

Ils assurent le fonctionnement de leurs divisions en référence au projet éducatif et au règlement intérieur de l’Établissement et en harmonie avec le responsable de la surveillance et de l’éducation au Collège-Lycée, M. Patrick SALLABERRY, Conseiller Principal d’Éducation.


C. L’équipe pastorale

À tous les niveaux de classe, des professeurs sont chargés de la culture religieuse et de l’Enseignement religieux, veillent à l’accueil de tous les élèves dans leur diversité.

Il convient de distinguer les cours de culture religieuse, obligatoires pour tous les élèves quelle que soit leur confession, des cours d’enseignement religieux, réservés aux élèves de confession chrétienne catholique ou aux élèves volontaires.

Ils assurent la préparation aux sacrements et aux célébrations, et les activités touchant à la Pastorale pour les élèves qui le désirent.

L’équipe d’animation pastorale, présidée par le Chef d’Etablissement est composée du Curé de la paroisse, des  représentants de professeurs, de parents, d’élèves, des professeurs de culture religieuse et d’enseignement religieux.

Elle est chargée de faire vivre le projet pastoral de l’Établissement et de proposer les services d’une aumônerie. Elle assure les célébrations et la préparation aux sacrements.

 

D. Les professeurs

• La mission essentielle des professeurs est d’assurer la formation intellectuelle des élèves, mais aussi de contribuer à leur formation humaine.

• Ils participent aux réunions programmées dans l’établissement pour faire le bilan de la scolarité de leurs élèves lors de rencontres annuelles avec les parents (avant les vacances de Noël et avant les vacances de Printemps) et communiquent les résultats aux parents lors d’entretiens plus ponctuels. Ils sont associés très étroitement à l’orientation des élèves.


E. Les parents

Ils ont un rôle irremplaçable d’éducateurs. Ayant choisi pour leur enfant un établissement catholique, ils adhèrent au projet éducatif et collaborent avec les différents responsables de l’établissement en veillant à ce que l’éducation reçue dans le cadre de l’école et à l’intérieur de la famille soient en parfaite harmonie.


F. Les élèves

• Ils acceptent au même titre que leurs parents tout ce qui fait la vie de l’établissement et notamment le règlement intérieur et le projet éducatif, auxquels il leur est demandé d’adhérer dans un esprit de confiance et de collaboration.

• Ils adoptent en toutes circonstances une attitude respectueuse envers tous les personnels de l’établissement.

• Ils respectent les bâtiments, les locaux, le matériel pédagogique.

• Ils manifestent leur volonté de prendre en charge leur formation personnelle par un travail sérieux, loyal, respectueux de celui des autres, professeurs et camarades.

Projet d'établissement
L’École-Collège-Lycée Saint-Antoine est un Établissement privé d’enseignement catholique : dans le cadre de son contrat d’association avec l’État et de sa vocation éducative, il est ouvert à toutes les familles qui adhèrent à son projet.

Ainsi notre communauté éducative s’enracine-t-elle dans trois valeurs fortes : accueillir, accompagner, ouvrir.

Accueillir : chacun bénéficie d’un accueil personnalisé ; avec ses forces, ses faiblesses, ses talents, ses interrogations, chacun trouve à Saint-Antoine une place pour réussir son projet.

Accompagner : une communauté éducative expérimentée accompagne chacun pour le former, le guider, le faire grandir et s’épanouir : elle lui permet de franchir les obstacles scolaires et humains qui pourraient entraver son projet.

Ouvrir : il s’agit de donner à chacun les clés et les codes d’un monde complexe et en pleine évolution. Riche de valeurs citoyennes, humaines, évangéliques, il pourra l’affronter avec une plus grande sérénité et une confiance accrue en son projet.

La communauté éducative, forte de ces valeurs et désireuse de les mettre en œuvre au quotidien, s’engage à les développer en s’appuyant sur les trois axes de son projet 2011-2015 :

– Guider les élèves dans leur projet.
– Permettre à chacun de trouver dans l’Établissement des ressources pour se construire.
– Rester toujours une équipe en projet pour accompagner des élèves en projet.

Projet Pastoral

Nos racines-structures

L’école-collège-lycée Saint Antoine de Phalsbourg est un Établissement d’enseignement catholique fondé en 1933, sous tutelle du Diocèse de Metz depuis octobre 2006 avec la particularité de son histoire franciscaine. Notre Établissement rassemble les jeunes, les parents, les personnels enseignants, administratifs et techniques, l’adjoint en pastorale scolaire sous la responsabilité du chef d’Établissement.

 

 

Nos valeurs piliers

Ainsi, les valeurs piliers de notre projet pastoral témoignent des orientations des Évêques de France pour la transmission de la Foi. Elles sont liées aux choix du projet pastoral diocésain, à notre filiation dans l’esprit de Saint François d’Assise et à tous ceux qui vivent avec nous dans la Bonne Nouvelle de Jésus-Christ mort et ressuscité.

À ce titre sont retenues les valeurs chrétiennes de RESPECT, de PARDON, d’HUMILITÉ, de SPIRITUALITÉ qui sont des LIENS indispensables pour faire grandir chacun de nous. Elles sont vécues et assurées dans l’Établissement grâce à sa mission évangélique, son ouverture et son engagement auprès des plus fragiles (AIDER).

Le conseil pastoral-ouvert à tous- est le garant du présent projet et le fait vivre.

 

 

Nos lieux

Notre chapelle, notre oratoire… lieux clairement identifiés et vivants, grâce à la communauté dans son ensemble, accueillent les personnes individuellement ou en groupes, pour des temps de parole, d’échange, de recueillement, de prière, de célébration. Dans ces lieux, nous vivons les moments d’épreuves et les temps de fête (liturgique, pastorale).

L’Établissement fait référence aux textes bibliques ; dans cet esprit, il accueille les propositions, les demandes de chacun. Nous réinventons chaque année les façons de vivre et d’exprimer notre Foi dans une vraie tolérance et un esprit d’ouverture.

L’Établissement est situé dans la Paroisse de Phalsbourg avec laquelle il entretient des liens privilégiés.

 

Prêtre-Prophète-Roi

Le conseil pastoral a le souci de tenir compte de la richesse des sensibilités individuelles, d’accompagner chacun dans sa recherche spirituelle, de proposer un chemin vers la compréhension de l’identité catholique.

L’Établissement a pour mission de mettre en œuvre au quotidien les valeurs chrétiennes ; il initie des occasions de rencontres, de témoignages autour de l’annonce de l’Évangile et de la proposition de Foi.

La communauté poursuit enfin l’engagement de solidarité et de soutien en répondant à des appels de détresse proches et lointains. Les actions sont multiples et variées (morales, matérielles, financières). Elles incarnent les valeurs de vie choisies et portées par notre Établissement.

L'actualité

Calendrier de l’option Théâtre 2019/2020

Vous trouverez ci-dessous le calendrier global (cours, représentations, sorties au TNS) de l’option Théâtre de l’année scolaire 2019/2020.

Les primaires rendent service !

Les primaires rendent service ! C’est avec beaucoup d’enthousiasme que les élèves de primaire se sont rendus le vendredi 18 octobre au sanctuaire Notre Dame de Bonne Fontaine. Le but de cette marche était de rendre quelques services aux franciscains. Ils ont été...

Les élèves du primaire participent aux grands évènements de l’Etablissement

Les élèves du primaire participent aux grands évènements de l’Etablissement Les écoliers des trois classes de cours moyen ont eu le plaisir de prêter leurs voix à la traditionnelle rentrée en chanson. Ils ont ainsi entonné, aux côtés des collégiens et avec un...

Quelle activité choisir pendant la pause de Midi ?

Quelle activité choisir pendant la pause de Midi ? Le choix des activités proposées à nos élèves est très large et diversifié : le rubik’s cube attire comme chaque année énormément d’élèves du primaire, la chorale accueille les petits chanteurs deux fois par semaine,...

Saint-Antoine mobilisé !

« À force de persévérance et de courage, la petite fourmi finit par arriver au sommet de la montagne » (proverbe togolais). ..

Liens utiles

Pin It on Pinterest

Share This