Echange scolaire avec des élèves de l’école de Wölfersheim

Nous avons pu au cours de cet échange découvrir la région de Francfort, la ville et ses attractions. Beaucoup d’entre nous ont visité la ville, avec pour guide touristique leur correspondant. Francfort étant une des plus grandes villes d’Allemagne avec un centre-ville abritant de nombreux commerces, certains en ont profité pour s’abandonner aux plaisirs du shopping…

Certains ont ainsi vogué sur la Main tandis que d’autres contemplaient Francfort depuis la Main Tower. Ils ont aussi découvert la Paulskirche, symbole historique de la démocratie allemande qui a par le passé accueilli le parlement allemand. Dimitri Janoray (1e S2)

En haut de la Main Tower

La Paulskirche

Activités sportives.

Dans le cadre de l’EPS, nous avons pratiqué plusieurs activités sportives, communes ou individuelles, avec nos correspondants respectifs. Effectivement, l’après-midi de notre arrivée, nous avons joué à plusieurs jeux de balle avec les correspondants, comme la balle au prisonnier. En parallèle, par petits groupes, nous avons pu aller dans un « Trampoline Park » et certains ont même eu la chance de se rendre à la patinoire. Ces activités étaient captivantes dans la mesure où elles constituaient une première fois pour quelques-uns d’entre nous.

De surcroît, un soir, nous nous sommes dirigés vers le stade de Nauheim afin de voir un match professionnel de hockey sur glace. Contrairement à nos correspondants allemands, ce match fut une nouvelle expérience pour la plupart d’entre nous.

Cela fut vraiment enrichissant et intéressant compte tenu du fait que nous avions étudié une dérivée du hockey avec Mme CHOFFART. De plus, la convivialité autour du hockey et l’engouement pour le hockey dans la ville était remarquable. En effet, même si ce phénomène est parfois observable sur le territoire français, cela ne reste cependant pas comparable. En ce point, nous avons pu voir à quel point le sport en général joue un rôle prépondérant dans la cohésion sociale allemande.

 L’écusson de l’équipe de hockey de Bad Nauheim

En outre, certains d’entre nous ont pu expérimenter de nouvelles activités, comme assister à un match de basket, ou même jouer au mini-golf dans une ambiance nocturne et musicale. La convivialité allemande était une nouvelle fois identifiable, à travers l’imagination de nouveaux loisirs, en quelques sortes insolites pour de potentiels touristes.

De plus, quelques-uns d’entre nous ont pu accompagner leur correspondant à leur entraînement de sport hebdomadaire, par exemple de football. Il fut intéressant de comparer les relations entraîneurs-joueurs par rapport à la France. En effet ces dernières sont bien gérées par les dirigeants. L’atmosphère qui s’installe, quand bien même elle est compétitive, reste calme et posée.

Enfin, ce voyage fut pour nous l’occasion d’expérimenter un grand nombre de nouvelles activités. Tout en restant dans le cadre de l’EPS, les différentes activités sportives, en étant omniprésentes tout au long du séjour, nous ont permis de développer notre vocabulaire et nos expressions germaniques. En effet, lorsque l’on fait du sport, la communication est cruciale. Ce faisant, même si certains d’entre nous ont parfois succombé à la tentation anglophone, la plupart du temps, les discussions se faisaient en allemand pour les français et inversement. Paul Martin et Paul Chombart (1e ES)

Le match de basket professionnel opposant « Fraport Skyliners Frankfurt » à « Alba Berlin », s’étant conclu sur un score de 86-99 en faveur des berlinois. L’ambiance y fut quand bien même virevoltante

Evènements insolites.

Le voyage fut intéressant et plein de découvertes mais aussi d’évènements insolites.

Tout d’abord comme nous l’avons vu précédemment les élèves sont allés voir un match de hockey sur glace mais devaient s’y rendre par leurs propres moyens. C’est comme cela que certains sont arrivés au stade à neuf dans un véhicule. Chaque centimètre de la voiture fut exploité. Tandis que d’autres se sont rendus au stade par le moyen de locomotion le plus vieux au monde, la marche. Ils ont traversé des chemins virevoltant dans la forêt jusqu’au stade. Au moins ils arrivèrent à destination.

Par la suite chaque élève eut des activités plus ou moins insolites avec son correspondant, comme une élève qui a fait du mini-golf en intérieur dans une pièce dans le noir avec l’ensemble des parcours et des balles de golfs scintillantes de LED de toutes les couleurs. Pendant ce temps d’autres faisaient du trampoline dans un Trampoline Park même si cela eut des répercussions sur la santé physique de certains en raison des chocs dus aux atterrissages dans les piscines de blocs de mousses. Sven Antony, 1e S2

L’école allemande.

Nous avons suivi nos correspondants à l’école que ce soit en Realshule ou en Gymnasium pendant 2 jours, le jeudi et le vendredi et nous allons vous faire part des spécificités de l’école en Allemagne et de nos ressentis. Tout d’abord, les Allemands ne sont en cours que de 8h10 à 13h20 donc ils n’y sont pas l’après-midi, ce qui laisse le temps pour les options comme la cuisine ou bien les AGs (sport…). Les classes ont une salle attribuée et n’en changent pas sauf pour les matières nécessitant du matériel adéquat (Physique, Chimie, Art…). De plus, nous avons pu remarquer que certains professeurs enseignent plusieurs matières (Mathématiques-EPS…). Ensuite, pendant le cours, les élèves peuvent manger, boire et même se lever pour jeter quelque chose à la poubelle contrairement à ce qui se passe dans les écoles françaises. Ils parlent aussi beaucoup avec leur professeur. Pour finir, on a l’impression qu’ils ne font pas grand-chose car ils bavardent mais quand le professeur les interroge, ils ont tous la réponse ce qui prouve qu’ils sont tous autonomes dans leur travail pendant le cours ce qui est différent de chez nous puisqu’on est plus dissipés. Timothé Gies (1e S2)

La vie dans les familles.

Chaque famille a accueilli les élèves avec la plus grande des sympathies essayant de faire découvrir avec implication les attraits de leur région. Par exemple certains parents ont emmené les élèves à Frankfurt, pour visiter, ou encore faire des activités découvertes comme le mini-golf en pleine ville. Les élèves ont pu participer à une vraie vie de famille allemande ce qui a été une expérience très enrichissante…certains parents avaient des bases de français mais le plus important c’est qu’ils essayaient de faire participer les élèves en allemand en les mettant à l’aise dans le cadre familial.
Tous les partenaires étaient assez proches de leurs parents et de leurs frères et sœurs ce qui a permis une communication intéressante entre toute la famille et une bonne intégration des élèves. Pour l’anecdote, un père de famille appelait un élève « Schatzi », surnom affectueux…. Une réelle cohésion a été créé entre les élèves et les familles d’accueil. Emilie Henry (1e ES) et Anne-Sophie Loeffler (1e S2)

L'actualité

Calendrier de l’option Théâtre 2019/2020

Vous trouverez ci-dessous le calendrier global (cours, représentations, sorties au TNS) de l’option Théâtre de l’année scolaire 2019/2020.

Les primaires rendent service !

Les primaires rendent service ! C’est avec beaucoup d’enthousiasme que les élèves de primaire se sont rendus le vendredi 18 octobre au sanctuaire Notre Dame de Bonne Fontaine. Le but de cette marche était de rendre quelques services aux franciscains. Ils ont été...

Les élèves du primaire participent aux grands évènements de l’Etablissement

Les élèves du primaire participent aux grands évènements de l’Etablissement Les écoliers des trois classes de cours moyen ont eu le plaisir de prêter leurs voix à la traditionnelle rentrée en chanson. Ils ont ainsi entonné, aux côtés des collégiens et avec un...

Quelle activité choisir pendant la pause de Midi ?

Quelle activité choisir pendant la pause de Midi ? Le choix des activités proposées à nos élèves est très large et diversifié : le rubik’s cube attire comme chaque année énormément d’élèves du primaire, la chorale accueille les petits chanteurs deux fois par semaine,...

Saint-Antoine mobilisé !

« À force de persévérance et de courage, la petite fourmi finit par arriver au sommet de la montagne » (proverbe togolais). ..

Liens utiles

Pin It on Pinterest

Share This