Travail et réussite au baccalauréat à SAINT-ANTOINE !

La chapelle de l’établissement Saint-Antoine s’est une fois de plus transformée en lieu symbolique pour les anciens élèves de Terminale ; en effet c’est au sein de son chœur que M. Klein a tenu son discours de remise des diplômes du baccalauréat. Cette cérémonie a été honorée par la présence de Monsieur le Général Guy BECKER, Président de l’Amicale des Anciens, Madame Micheline VAYSSIERES, adjointe au chef d’établissement, ainsi que des familles, professeurs et personnels de l’établissement.

Le lycée affiche avec fierté une réussite de 99%, se plaçant ainsi une nouvelle fois en tête des établissements lorrains.

Les séries L et ES affichent 100 % de diplômés, la série S 97%. 11 mentions TB, 21 mentions B, 15 mentions AB ont été attribuées et un seul candidat n’a pas eu son diplôme. Lors de son allocution, M. Klein a insisté sur l’aspiration au bonheur qui doit habiter chacun des bacheliers dans le but de s’épanouir dans la future voie professionnelle ; il a également évoqué l’importance de développer l’intérêt collectif afin que chacun trouve sa place dans notre monde actuel si complexe. Il a enfin rappelé l’état d’esprit franciscain et les principes fondamentaux de la vie, valeurs chères à l’établissement Saint-Antoine, avant d’exprimer ses plus vives félicitations aux nouveaux diplômés. La cérémonie s’est achevée sous les applaudissements de l’assemblée.

Un vin d’honneur a permis à tous de partager un moment de convivialité, en évoquant les souvenirs des années passées et en se projetant sur le nouveau chemin déjà entamé. Ora et labora !

La Journée du diabète au collège Saint-Antoine !

Les élèves de 5ème ont pu profiter d’une matinée de sensibilisation au diabète et ont bien retenu la formule gagnante : 0 – 5 – 30 ; elle correspond à la Combinaison Prévention du Diabète : zéro tabagisme, 5 portions de fruits et légumes, et 30 minutes d’activité physique par jour. La journée a débuté avec un petit déjeuner copieux à la cantine : chocolat chaud, lait, thé, jus de fruit, petits pains au chocolat, jambon, fromage, œufs, compotes de fruits, yaourts, fruits, miel, confiture, beurre, nutella, pain frais ; l’objectif était d’estimer par la suite l’équivalent du plateau en nombre de sucres.

Après cette gustative entrée en matière, les classes ont participé à 4 ateliers différents, animés par O. Froemer et M. Chereau, professeurs d’EPS, A. Brugnera, professeur de SVT, et 2 infirmières travaillant pour l’organisme Asdia (Assistance Service Diabète), Mmes Jouffrey et Kost spécialisées en diabétologie.

 

Dans le premier atelier,  4 plateaux représentant respectivement le petit-déjeuner, le déjeuner, le goûter et le dîner ont dû être évalués en équivalent de morceaux de sucre par les élèves…. Un bel exercice qui a permis de constater que ces 4 plateaux représentaient 107 morceaux de sucre, soit 535 g de sucres simples et complexes, alors que l’apport préconisé par l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) est de 250 g de sucre par jour, dont 25 g de sucres simples (5 morceaux). Il a été rappelé aux élèves que les sucres simples sont les sucres rapides (bonbons, sodas, pâtisseries, sucre de table), alors que par sucres complexes, il faut comprendre les sucres lents que nous trouvons dans les féculents par exemple. Si les sucres simples favorisent la prise de poids et augmentent le taux de glycémie dans le sang, les sucres lents fournissent à notre corps de l’énergie lorsque celui-ci en a besoin tout au long de la journée.

Le deuxième atelier a insisté sur l’importance de pratiquer une activité physique pendant 30 minutes par jour, en détaillant tous les bienfaits du sport sur nos organes.

Le troisième atelier a expliqué la digestion : au niveau des cellules intestinales ce sont des molécules simples qui vont être absorbées : glucose, acides gras, acides aminés. Différents organes et glandes digestives interviennent pour obtenir ces molécules simples à partir de nos aliments. Ces nutriments une fois absorbés seront la source d’énergie pour faire fonctionner l’organisme lors d’une activité physique par exemple, mais aussi en classe pour réfléchir.

Le dernier atelier, animé par les infirmières, a permis d’éclairer les élèves sur la maladie du diabète : les facteurs de risque, les signes cliniques du diabète, les différentes formes de diabète, et les traitements. Les élèves ont été effarés d’apprendre que dans notre région, le Grand Est, 10 % de la population était diabétique, que dans le monde 285 millions de personnes étaient atteintes de cette maladie, et que les prévisions pour 2040 s’établissaient à 640 millions, cette évolution étant imputable à nos régimes alimentaires de plus en plus influencés par les sodas et le fast food.

 

Le sucre appelle le sucre !!!

Apprenons à dire « Non » au sucre, à être vigilants, à être moins gourmands, pour rester en bonne santé !

D’un procès en Cour d’Assises au projet Ciné-justice !

Dans le cadre du projet « Ciné Justice « et du cours de Sciences Économiques et Sociales, la classe de Seconde A du lycée St-Antoine a assisté à une audience de Cour d’Assises à Metz le 12 novembre 2018.

Ce projet est organisé par le Conseil Départemental d’Accès au Droit de Moselle (CDAD) et le Tribunal de Grande Instance de Metz, en liaison avec la DSDEN 57 et le Rectorat. Il est destiné à découvrir les institutions judiciaires et le rôle de la justice à partir de l’analyse d’une œuvre cinématographique.

Notre classe est entrée dans la salle d’audience vers 9 heures après vérifications de sécurité d’usage : fouille des sacs, présentation de la carte d’identité, extinction des téléphones portables. L’audience du 12 novembre était ouverte au public. Une sonnerie a annoncé l’arrivée de Madame La Présidente de la Cour d’Assises accompagnée de deux juges professionnels.

L’affaire était la suivante : le 21 juillet 2016, à Sarrebourg, Christian Kurgagowitch est arrêté en état d’ivresse à son domicile pour avoir assassiné à coups de club de golf le jeune militaire Michel Martin suite à une altercation.

Ce premier jour d’audience a débuté avec le choix de six jurés et deux supplémentaires ont été tirés au sort par Madame La Présidente.  Le tirage au sort effectué, les jurés ont prêté serment.

Des experts « de personnalité » ont ensuite été entendus. Le premier expert a expliqué que l’accusé est aujourd’hui marié et père de famille. C’est un homme alcoolique et dépressif suite notamment à une dispute de famille en 2014 au cours de laquelle il a été blessé.

Ensuite, une expert-psychiatre a expliqué la motivation du geste de l’accusé. Celui-ci évoque « un trou noir » et une amnésie des faits. « C’est plausible et classique chez les alcooliques « a assuré l’expert qui évoque « un moment de fureur destructrice, féroce et acharnée ».

Tout au long des auditions des experts, Madame la Présidente, Madame l’Avocate Générale ainsi que les avocats des parties civiles et de la défense ont posé leurs questions. Celles-ci étaient précises avec un réel souci de bien comprendre le déroulement des faits.

Au cours de l’après-midi, le Directeur d’enquête a rappelé les faits, les investigations accomplies, les preuves trouvées, les témoins entendus, la présence d’autres personnages qui ont joué un rôle dans cette affaire, les circonstances de l’interpellation de l’accusé, les interrogatoires, le comportement de l’accusé.

Ensuite, son ami, témoin de la scène, est venu à son tour expliquer ce qui s’était passé. Sa parole quelque peu confuse a dévoilé certaines incohérences qui ont aussitôt été l’occasion pour l’avocate de la défense d’intervenir.  Nous avons particulièrement apprécié le développement de ses arguments.

C’est avec regret que nous sommes partis durant la pause de l’après -midi.

Cette audience va nous permettre maintenant de confronter la réalité d’un procès en Cour d’Assises avec l’étude du film L’hermine de Christian Vincent dont l’action se déroule durant un procès d’assises.

Ce projet Ciné-justice se terminera le 25 janvier 2019 avec une projection-débat à l’amphithéâtre LEMOIGNE de la faculté de droit de Metz.

          Ce projet nous a permis de découvrir le fonctionnement de la Cour d’Assises et les grands principes du droit qui sont le fondement de notre démocratie.

Cérémonie de remise du brevet

Monsieur Klein a réuni  les lauréats de la session 2017/2018 dans la chapelle pour la remise des diplômes du brevet aux anciens élèves de 3ème, devenus entre-temps des lycéens. Il n’a pas manqué de les féliciter pour les excellents résultats, et de les encourager à poursuivre leurs efforts afin de réunir tous les atouts nécessaires à une future réussite professionnelle.  Sur les 83 candidats qui se sont présentés, le collège est fier d’afficher une réussite de 99 %, soit 82 élèves admis. 24 ont bénéficié d’une mention TB, 33 d’une mention B, 20 d’une mention AB et 5 n’ont pas eu de mention.

Rendez-vous est donné l’année prochaine pour la nouvelle session ! En attendant, les élèves et les professeurs ne tarissent pas d’efforts afin de préparer une belle réussite.

Conférence « malgré-nous »

Mardi matin, 25 septembre 2018, M. Feffer Jean-Michel, natif de Trois-Maisons, auteur de l’ouvrage  Mon père, ce Malgré-nous  a proposé une conférence enrichissante et bien documentée aux élèves de Terminale S, ES et L.

Ces derniers ont été captivés par l’histoire de Marcel Feffer père, matelot sur un navire de guerre de la Kriegsmarine, où il a été enrôlé dans sa jeunesse comme beaucoup d’Alsaciens et Mosellans Malgré-nous. Par chance, Marcel Feffer a bénéficié d’un traitement plein d’humanité entre 1944 et 1945. Il a donc pu rentrer à Dannelbourg, son village natal, en juillet 1945.

Ce témoignage est venu illustrer le thème, Les mémoires, lecture historique : l’historien et les mémoires de la Seconde Guerre mondiale en France, travaillé dans le cadre du cours d’Histoire avec Mme Suhr, le professeur d’Histoire-Géographie des élèves de Terminale.

 

Cette intervention sera reconduite devant les élèves de 1ères au mois de janvier.

Retrouvez ci-dessous les résultats de nos élèves à l’examen du Diplômes National du Brevet

Session 2018

83 candidats

%

82 Admis

  • Mention TB : 24 29% 29%
  • Mention B : 33 28% 28%
  • Mention AB : 20 24% 24%
  • Aucune Mention : 5 18% 18%
  • Refusé : 1 1% 1%

Retrouvez ci-dessous les résultats de nos élèves à l’examen du Baccalauréat

Session 2018

Série L

%

7 candidats

Série ES

%

21 candidats

Série S

%

44 candidats

Résultats toutes séries confondues

%

72 candidats

  • Mention TB : 11 15% 15%
  • Mention B : 21 30% 30%
  • Mention AB : 15 21% 21%
  • Aucune Mention : 25 34% 34%
  • Refusé(s) : 1 1% 1%
L’établissement

Saint Antoine, établissement scolaire privé catholique sous contrat avec l’Etat, réunit une école, un collège et un lycée général. Situé dans le sud mosellan, dans un écrin de verdure, aux portes de l’Alsace, il offre un cadre idéal de travail.

C’est un établissement ancré dans la tradition de ses fondateurs Franciscains. Ces derniers lui ont donné une image d’un établissement rigoureux, ambitieux et performant. Au-delà des valeurs nobles de cette fraternité qui conditionnent et façonnent aujourd’hui encore les esprits des élèves qui nous sont confiés, l’établissement est véritablement tourné vers l’avenir.

C’est toute une communauté expérimentée qui est au service des 699 élèves (dont 110 internes). Les excellents résultats aux examens (99% au brevet des collèges et 99% au baccalauréat à la session de juin 2018) témoignent de cette capacité à les encadrer et accompagner. Le projet éducatif résume toute cette dynamique.

C’est aussi une équipe tournée vers l’avenir au travers notamment de pédagogies innovantes mais surtout fondée sur le « bon sens ». Cette innovation se traduit par la mise en place d’un plan numérique important, un investissement sur plusieurs années, avec déjà 10 ENI (écran numérique interactif) et 6 armoires d’ordinateurs mobiles, afin d’apporter aux professeurs et à leurs élèves une plus-value pour les préparer à cet avenir numérique. Par ailleurs d’autres projets sont en construction (nouveau self, réhabilitation des laboratoires de travaux pratiques en PC et SVT).

C’est ensemble, avec les professeurs, les personnels, le conseil d’administration, la tutelle diocésaine et les parents, premiers éducateurs, que nous construisons l’avenir de vos enfants, de nos élèves. Nous avons à vivre une véritable démarche éducative fondée sur le sens chrétien de la personne et de la vie en commun et à la mettre en œuvre avec détermination, passion et espérance.

C’est aussi avec détermination, passion et espérance que j’envisage ma mission au service de cet établissement.

Christophe Klein

Directeur, Collège-Lycée Saint-Antoine

L'actualité

Centenaire de l’armistice du 11 novembre 1918 : exposition au CDI

A l’occasion du centenaire de l’armistice du 11 novembre 1918, les élèves ont pu découvrir différents documentaires…

Semaine du goût 2018 : goûtez aux expressions !

 Semaine du goût 2018 : goûtez aux expressions ! Durant la semaine du 8 au 12 octobre, des élèves de 6e ont cherché la signification d’expressions liées à l’alimentation et aux boissons : « ne pas être dans son assiette », « mettre de l’eau dans son vin », « couper la...

Les élèves de 3ème confrontés aux spectres !

Les élèves de 3ème confrontés aux spectres ! A l’initiative de Mme Baars, professeur d’éducation musicale, tous les élèves de 3ème ont été invités à une sortie culturelle à l’Opéra du Rhin de Strasbourg. Ils ont ainsi pu découvrir le dur travail fourni par les...

CROSS 2018

Tous les élèves de notre établissement ont chaussé leurs baskets en ce mercredi 17 octobre 2018 pour le traditionnel cross annuel. 

Développement durable

Le club de développement durable de l’établissement Saint-Antoine compte cette année une vingtaine d’élèves de l’école primaire et du collège qui se retrouvent tous les lundis à 12h20.

Liens utiles

Année de Fondation

Nombre de classes

Nombre d'élèves

Pin It on Pinterest